hijama et memoire

La mémoire, ou les mémoires (à court terme, long terme, inscrites, inconscientes…) sont avant tout produites par le cerveau..

Nous percevons, créons, parlons et tout s’inscrit dans nos mémoires par l’intermédiaire du cerveau.

Donc un cerveau bien entretenu, bien nourri, bien oxygéné produira une meilleure mémoire et utilisera mieux celle-ci.

Pour un fonctionnement optimum du cerveau, il est important de bien se nourrir. Le cerveau a besoin de nombreux nutriments essentiels qui sont fabriqués dans l’organisme ou apportés directement par l’alimentation.

Il faut aussi bien respirer. Le cerveau utilise ¼ de l’oxygène respiré et est parcouru par des millions de petits vaisseaux sanguins.

Il faut également le faire travailler. Une bonne mémoire s’entretient, tout le monde le sait.

Traitement par ventouses

hijama bouton

En ce qui concerne la hijama pour les troubles de la mémoire , il faut savoir qu'il existe un point très efficace mais situé à un endroit stratégique, il ne doit être fait qu'en cas de nécessité importante, car si cela n'est pas le cas il peut faire l'effet contraire et endommager la mémoire. Mais rassurez vous il existe d'autres points tout aussi important qui n'ont pas d'effets secondaires et qui soulagent ces troubles.

Du coté naturopathie :

fleur-taro

 

• Une alimentation saine

Une alimentation saine, équilibrée, avec suffisamment de légumes frais, de fruits, de protéines de bonne qualité et s’accompagnant d’une digestion saine, facile. Si ce n’est pas le cas, prendre régulièrement des plantes amères digestives, comme la feuille de tiges d’artichaut, la camomille, l’anis et le fenouil, le chardon…

• De l’exercice modéré en plein air pour une bonne oxygénation
 
Magnésium et Omega 3 sont deux nutriments essentiels au bon fonctionnement des neurones

Magnésium sous forme chélatée naturelle, sur des acides de fruits par exemple, ou marin, cela, pour une bonne assimilation.    Une cure de temps en temps en période de fatigue nerveuse (200 mg 2 fois par jour durant 20 jours)

Omega 3 d’huile de poisson, de garum (autolysat de poisson des mers froides), de phytoplancton (végétal).Suivant l’alimentation plus ou moins riche en viande et poisson, en cure de 20 jours ou en prise régulière (tout l’hiver par exemple)

 

• La lécithine de soja

La lécithine de soja contient des phospholipides utiles pour le cerveau. En granulés dans l’alimentation ou en capsules huileuses (3g à 6g par jour),

 

• Le Ginkgo biloba

Par sa richesse en certains flavonoïdes, protège les très petits vaisseaux sanguins. Il facilite la micro circulation, une des clés du bon fonctionnement du cerveau.

 
 
• Plantes vitalisantes

De même que des plantes vitalisantes comme l’éleuthérocoque, le ginseng rouge ou blanc, la maca, le gomphrena. Ces racines doivent être d’une bonne qualité contrôlée et riches en principes actifs. En cure de 3 à 6 semaines, en cas de fatigue ou en préventif

 

• Un sommeil de bonne qualité est primordial pour le cerveau

Le sommeil permet la réorganisation et certaines formes de mémorisation (voir fiche «Sommeil»).

Pour un traitement personnalisé n'hésitez pas à me contacter

Oumaicha-Angélique

06.21.35.46.95

signature