hijama et trompes bouchées

 

Les trompes de Fallope peuvent être bouchées pour les raisons suivantes :

La salpingite : ou l'inflammation des trompes

Inflammation de la trompe

C'est une inflammation des trompes de Fallope. Elle peut remonter depuis le vagin et l'utérus, comme c'est le cas avec les maladies sexuellement transmissibles comme la gonorrhée ou la chlamydiae, même si elle peut aussi provenir de l'extérieur des trompes en raison de la propagation d'une infection touchant d'autres organes comme l'appendice par exemple.

Lorsque c'est le cas, les trompes, généralement endommagées en raison d'adhérences, se bouchent.

L'obstruction peut revêtir deux formes :

  • soit des tissus adhérentiels vont séparer l'ovaire des trompes,
  • soit ces mêmes tissus vont bloquer l'extrémité extérieure de la trompe.

Les adhérences peuvent également se produire à la suite d'une chirurgie pelvienne ou être consécutives à une endométrise.

Traitement

Le traitement repose sur des antibiotiques administrés pendant 10 jours à 3 semaines en fonction des résultats de l'antibiogramme, toujours pratiqué. Des anti-inflammatoires sont souvent associés. En cas d'infection par Chlamydia trachomatis, le traitement doit être prolongé 6 semaines. Le traitement du mari est nécessaire.La surveillance régulière est souhaitable.

L'hydrosalpinx : ou eau dans la trompe

 

hydrosalpinx

Cest un type particulier d'obstruction des trompes au cours de laquelle le conduit se bouche à proximité de sa partie distale, les franges qui sont des formations d'aspect filamenteux situées aux extrémités des trompes et permettent la mobilité de l'ovule  jusqu'à la trompe à sa sortie de l'ovaire. Donc on comprend bien ici leur importance car si les franges sont endommagées ; elles vont se souder entre elles et seront inactivés. Ce qui va entrainer l'accumulation de liquide dans le circuit fermé de la trompe et celle-ci va perdre son pouvoir nutritif.

L'hydrosalpinx empêche ainsi le bon fonctionnement de la trompe, qui assure normalement la rencontre entre l'ovule et le spermatozoïde. C'est dans la trompe qu'a lieu la fécondation, l’œuf fécondé mettant alors 3 ou 4 jours avant d'arriver dans l'utérus. Avec l'hydrosalpinx, non seulement la trompe ne capte pas l'ovule qui se perd, mais en plus, le spermatozoïde ne peut pas arriver « au but ».

Les causes de l'hydrosalpinx

L'hydrosalpinx est dû en général à la contraction d'une IST lors d'un rapport sexuel non protégé, comme le chlamydia ou le gonocoque. Ces IST provoque alors une salpingite, autrement dit, une infection des trompes, qui, non traitée, peut mener à un hydrosalpinx.  

Les symptômes de l'hydrosalpinx

L'hydrosalpinx apparait environ un mois après l'infection, et peut persister plus de 20 ans, compromettant alors les chances de concevoir. Pendant des années, la femme peut ne pas se rendre compte qu'elle en souffre. En fait, c'est au moment de la contraction de la salpingite que les symptômes sont présents. Il s'agit de douleurs importantes dans le bas ventre, de fièvre, d'un malaise général, de légères pertes de sang...

Le traitement de l'hydrosalpinx

On a longtemps traité l'hydrosalpinx avec la micro-chirurgie, afin d'essayer de déboucher la trompe, et lui donner une forme d'entonnoir. Aujourd'hui, les équipes spécialistes de la PMA tentent plutôt directement une FIV. Il n’est pas rare que la trompe soit également enlever quand cette dernière est trop endommagée, risquant ainsi de s'infecter à nouveau. Lorsque l'on découvre à temps la salpingite,  une dose d'antibiotiques  est administrée afin d'éviter que l'infection ne flambe. Parfois, la patiente peut même être hospitalisée pour subir une perfusion veineuse. L’objectif : soulager la douleur quand celle-ci est trop forte.

La pyosalpinx: ou infection de la trompe

Un pyosalpinx est une inflammation aiguë des trompes, qui se bouchent car elles se remplissent de pus. On peut parfois traiter ce processus infectieux à l'aide d'antibiotiques et le transformer en hydrosalpinx. Dans le cas contraire, elles peuvent se rompre et provoquer un abcès dans la cavité pelvienne.

C'est donc la conséquence d'une salpingite (inflammation d'une trompe ou des deux, d'origine infectieuse) non diagnostiquée ou traitée trop tardivement.

pyosalpinx 3

Il se manifeste par des douleurs pelviennes importantes, rendant l'examen gynécologique difficile. Un pyosalpinx entraîne un risque de stérilité par obturation des trompes.

Le diagnostic est confirmé soit par échographie pelvienne, soit par cœlioscopie.

Le traitement 

Il consiste à drainer le pus et à réparer la ou les trompes éventuellement endommagées, voire à les retirer chirurgicalement (salpingectomie).

Selon les cas, l'intervention peut faire appel aux techniques de la cœliochirurgie (introduction des instruments chirurgicaux par de petites incisions abdominales) ou nécessiter une laparotomie (ouverture chirurgicale de l'abdomen).

Autres causes d'Obstruction :


Obstruction congénitale des trompes : Dès la naissance, les trompes peuvent être abimées (obstruction congénitale des trompes).
Obstruction provoquée des trompes : Ligature des trompes (afin d'éviter une grossesse).

Dégâts accidentels après une chirurgie : par exemple, à la suite d'une chirurgie abdominale ayant provoqué des adhérences.

 

Thérapie par ventouse pour l'obstruction des trompes

Dans le cadre d'obstruction des trompes la thérapie par ventouse  à son interet, par contre il faudra etre régulière dans les séances, car plusieurs séances sont nécessaire

Pourquoi la hijama agit elle et pourquoi?

VENTOUSES

Dans le cadre d'obstruction des trompes la hijama va permettre d'amélioré la circulation veino-lymphatique ce qui va entrainer :

-une épuration du sang général et dans la région pelvienne, avec décongestion des tissus (nettoyage du pus et des toxines accumulées) 

-une meilleur oxygénation de cette région  ce qui entraine une diminution de l'inflammation 

-une stimulation hormonale 

De mon expérience professionnelle, j'ai eut quelques cas de patientes ayant eut les trompes "désobstuées" après plusieurs séances de thérapie par ventouse, avec vérification échographique avant et après la thérapie.

logo hijama chariya2