sep



La sclérose en plaque est une maladie neurologique donc qui touche les nerfs et auto-immune c'est à dire que votre organisme envoi des défenses contre lui même (pour résumer) ce qui entraine unedémyélinisation qui est la disparition ou la destruction de la gaine de myéline qui entoure et protège les fibres nerveuses.

En hijama je traite très souvent les scléroses en plaques, le soucis est que les soeurs ne sont pas sérieuses dans leur suivit mais en général il y a de bons résultats.



1. Le but de la hijama est:

- normaliser ou équilibrer le désordre immunologique responsable de l'atteinte des nerfs (effet obtenu par les corticoïdes et les immunosuppresseurs).

- solliciter les nerfs atteints en stimulant la conduction de l'influx nerveux.

2. Effet stimulant sur l'influx nerveux

Il a été démontré que la hijama permet de stimuler la transmission de l'influx nerveux. Des études ont ainsi mis en évidence une récupération significative de la force musculaire chez des patients victimes d'accidents cérébraux(AVC).

Une étude coréenne de juillet 2010 publiée dans le "Journal of the neurological sciences" montrait l'intérêt de la hijama(cupping) pour la réhabilitation post AVC notamment pour les hémiplégies et le hoquet. D'autres études restent nécessaires pour évaluer cette indication.

Une théorie tente d'expliquer cet effet: on sait que suite à une hijama, le taux de monoxyde d'azote(NO) augmente. Hors le NO est un neurotransmetteur appartenant au système non adrénergique-non cholinergique. Ceci expliquerait donc la stimulation de l'influx nerveux et la réhabilitation attendue.

3. Effet immuno-régulateur

La hijama possède également une capacité de régulation au niveau du système immunitaire. Cet effet est notamment lié à son action sur le thymus, organe lymphoïde primaire, situé en regard de la 4e vertèbre dorsale.

Par ailleurs, l'huile de habba saouda est également connue pour ses propriétés immuno-régulatrices. Voir l’étude suivante publiée dans la revue « International immunopharmacology » en 2005:
Immunomodulatory and therapeutic properties of the Nigella sativa L. seed.
Department of Surgery, Section of Surgical Oncology, Medical University of South Carolina, Charleston, SC 29425, USA

4) Comment procéder?

Il faut pour cela :

- réguler la réponse immunitaire. Les points concernés sont le n°1(al kahil) et le n°49(en regard du thymus).

- stimuler l'influx nerveux pour l'atteinte oculaire au niveau des points n°1, 43, 44, 36.

- stimuler l'influx nerveux au niveau du tronçon de moelle correspondant à la zone atteinte.

Par exemple, pour les membres inférieurs, et notamment les quadriceps(muscle de la cuisse), la zone se situe entre la 3e vertèbre lombaire(L3) et la 1ère vertèbre sacrée(S1). Je conseille donc de placer une ventouse de part et d'autre de la colonne vertébrale depuis la 3ère vertèbre lombaire jusqu'à la 1ère sacrée(L3, L4, L5, S1) soit 8 ventouses.

Pour repérer, la jonction L3/L4, il faut mettre la paume des 2 mains(empoigner) sur les crêtes iliaques(hanches) puis joindre les 2 pouces sur l'axe de la colonne(cette méthode est utilisée pour réaliser une ponction lombaire...).

Ensuite, il est possible de rajouter d'autres points visant à stimuler le nerf sciatique(principal nerf de la cuisse), ce sont les mêmes points que ceux employés pour traiter une sciatique(le côté latéral du bas du dos et la cuisse puis la face latérale de la jambe).

En parallèle de la hijama, une kinésithérapie destinée à renforcer le membre inférieur est nécessaire. Cette étape est, notamment, primordiale dans les débuts de la maladie.

5. Risque de récidive

La hijama ne peut pas déclencher de maladie ou une poussée de celle-ci dès lors qu'elle est réalisée dans les règles de l'art en prenant compte des jours recommandés, des méthodes d'incisions...

Encore une fois, la hijama n'est pas le propre de tout le monde. Il faut au mieux solliciter un médecin ou au moins un praticien accompagnant un médecin afin de s'enquérir de quoi préserver et parfaire sa pratique.

6. Résultat

La hijama devra être effectuée une fois par mois pendant 3 mois avant d'en juger l'efficacité. Poursuivre ensuite jusqu'à guérison in cha Allah sinon revoir les points traités.

7. Humide ou sèche

La hijama mensuelle est humide(avec incision). Il est ensuite possible d'entretenir la stimulation nerveuse par une hijama sèche hebdomadaire, au niveau des membres atteints en prenant toujours soins d'éviter les jours interdits(vendredi, samedi, dimanche et surtout le mercredi) conformément à la parole du prophète(prières et salutations d'Allah sur lui).

source = livre du dr AIT MOULOUD