narco

La narcolepsie, ou maladie de Gélineau, est un trouble du sommeil chronique, ou dyssomnie, caractérisée par un temps de sommeil excessif durant lequel un individu ressent une extrême fatigue et peut possiblement s'endormir durant un temps mal-adapté, comme au travail ou à l'école. Les narcoleptiques souffrent habituellement de troubles nocturnes du sommeil et d'un temps de sommeil anormal, qui prête à confusion avec l'insomnie. Lorsqu'un narcoleptique s'endort, il fait généralement l'expérience d'un sommeil paradoxal durant une dizaine de minutes ; alors que la vaste majorité des individus n'atteignent le sommeil paradoxal qu'après 90 minutes

Hypnogramme (organisation du sommeil de 24h) chez un sujet sain comparé à un narcoleptique. Chez le narcoleptique, on note : - La survenue de plusieurs épisodes de sommeil en cours de journée, - Une perturbation du sommeil par des éveils en cours de nuit - Une tendance à la survenue très rapide du sommeil paradoxal, de jour comme de nuit.

Un autre problème surgissant chez les narcoleptiques est la cataplexie, une faiblesse musculaire soudaine ressentie lors d'une période d'émotions fortes. Ces émotions se manifestent souvent par des faiblesses musculaires allant d'un relâchement des muscles faciaux à peine perceptible à l'abandon de la mâchoire ou de la tête, une faiblesse au niveau des genoux, ou un effondrement total. Habituellement, le langage et la vision sont troublés (double vision, incapacité à se concentrer), mais l'ouïe et la conscience restent normales. Dans de rares cas, le corps entier peut se paralyser et les muscles devenir raides.

La narcolepsie est un trouble neurologique du sommeil. Elle n'est ni causée par un trouble mental, ni par des problèmes psychologiques. La cause proviendrait d'anomalies génétiques affectant les facteurs biologiques spécifiques cérébraux.

Les causes :

  • La narcolepsie est parfois familiale ; cette constatation conduisit à émettre l'hypothèse de désordres génétiques.
  • Liens avec l'immunité, l'Agence suédoise des produits médicaux conduit une enquête sur l'éventuelle capacité d'un vaccin anti-grippe A/H1N1,  à provoquer ou exacerber une narcolepsie. L'Institut finlandais pour la santé  étudie aussi cette possibilité suite à une augmentation de cas de narcolepsie au printemps 2010, également chez les enfants.
  • Des mécanismes biologique tel qu'une déficence de certaines protéines seraient responsable mais les chercheurs n'ont pas de thèse précise.

Le traitement :

Les traitements existants à ce jour visent seulement l'apaisement des symptômes et non la cause.

Aucun des traitements de la narcolepsie n'a d'action sur les causes de la maladie. Tous ces traitements actuellement connus ont seulement pour rôle de soulager les symptômes de cette maladie extrêmement complexe.

La hijama

Elle va aidé à diminuer les symptomes, pour la narcolepsie nous allons utlilisé les points 1, 55,  36 puis deux points en dessous des genoux, qui sont pratiqués dans le traitement des somnolences.

Nous pouvons rajouter des points pour l'état général du corps comme le point du foie, du système immunitaie afin d'optimiser la hijama.

Un traitement naturel peux être mis en place

  • La phényléthylamine (PEA) stimule les neurotransmissions et augmente l'activité mentale.
  • Un complément en vitamine C sous forme d'acérola peut etre nécéssaire

Prenez rendez vous

Oumaïcha

Naturopathe-iridologue

Spécilisée dans le traitement par ventouses

06.19.02.61.58 (secrétariat)