1. L'ovulation

Durant le cycle menstruel, habituellement de 28 jours, des modifications hormonales ont lieu et ont pour but de préparer l’utérus à une éventuelle grossesse.

Les premières hormones à intervenir sont la FSH(fabriquée par une glande proche du cerveau, l’hypophyse) et l’oestradiol(de la famille des oestrogènes, fabriqué par les ovaires). La première va notamment permettre à l’ovaire de fabriquer un ovule mâture et la seconde permet à l’utérus de faire le plein de nutriments afin qu’il soit capable d’accepter et de nourrir un éventuel ovule fécondé qu’on appelle l’oeuf.
Cette 1ère phase est appelée phase folliculaire.

A la moitié du cycle vers le 14e jour, il se produit un évènement appelé l’ovulation durant lequel l’ovule est libéré des ovaires pour rejoindre les trompes puis l’utérus. Cette ovulation est déclenchée par la FSH et surtout par une autre hormone, la LH(fabriquée aussi par l’hypophyse). Leurs taux vont augmenter rapidement 36h avant l’ovulation.

2. Hypophyse et ovaires

Ces glandes sont donc impliquées dans le processus de l'ovulation. On comprend qu'une dysfonction de l'une ou l'autre entraînera des anomalies.
Le but d'un traitement sera donc de stimuler les ovaires ainsi que la production de FSH et LH par l'hypophyse.

3. Traitement

a) Identifier le problème: hypophyse, ovaires(kystes...), trompes, thyroïde...

b) La hijama: elle permet de stimuler les ovaires et donc de stimuler la production d'hormones ovariennes(nécessaires pour l'utérus). Les points n°125 et n°126 sont concernés.

La hijama permet de réguler l'activité de l'hypophyse et notamment la production de FSH qui est l'hormone clef pour le déclenchement de l'ovulation. En effet, la FSH permet l'augmentation de la LH qui à son tour provoque l'ovulation. Il s'agit du point n°1("Hormon pump") et n°55(inclus avec le 1er si vous utilisez des ventouses de bon diamètre).

c) Le pollen de palmier-dattier est connu pour ses propriétés stimulatrices des hormones ovariennes. Le miel+gelée royale est aussi intéressant.

d) Un traitement médicamenteux destiné à augmenter la production de FSH par l'hypophyse(Clomid...)

4. Note

Les points 125 et 126 sont concernés par une hijama sèche pour les troubles liés à la fertilité féminine.
Cependant, s'il s'agit d'un sihr(de séparation, d'infertilité, d'obstacle...), il est préférable de réaliser(dans le mesure du possible) une hijama humide sur ces points afin d'aider à détacher le sihr de ces localisations. Wa Allahu a'lam.

 

source = http://www.maherr.com/t20193-hijama-et-probleme-de-thyroide