hijama et thyroie

1. Définition

La thyroïde est une glande située à la base du cou. Elle fabrique des hormones dites thyroïdiennes qui agissent sur le métabolisme(=activité énergétique du corps: transit, battement cardiaque, température...).

L'activité de la thyroïde est elle-même contrôlée par une autre glande dite glande hypophysaire ou glande pituitaire(en référence à la loge du même nom où elle se trouve, à la base du crâne).
L'hypophyse fabrique aussi une hormone, la TSH(hormone stimulatrice de la thyroïde).

Elle a pour fonction de réguler l'activité de la thyroïde: si la thyroïde ne fabrique pas assez d'hormones(=hypothyroïdie), l'hypophyse augmente sa fabrication de TSH. Si la thyroïde en fabrique trop(=hyperthyroïde), l'hypophyse diminue sa fabrication de TSH. Ce contrôle est appelé "feed back" négatif ou rétro-contrôle négatif.

On comprend qu'une maladie de la thyroïde peut concerner la thyroïde elle-même ou bien l'hypophyse.
Pour plus de simplicité, on ne va s'intéresser qu'aux dysfonctions concernant la thyroïde(les anomalies de l'hypophyse sont moins fréquentes).

2.1 L'hypothyroïdie

Elle se manifeste par un ralentissement général: fatigue, constipation, prise de poids, frisson, perte de cheveux, malaise...
Les causes: carence en iode, âge avancé(>65ans), grossesse, certaines maladies auto-immunes(dont Hashimoto), certains médicaments...
Le traitement consiste à apporter des compléments d'hormones thyroïdiennes.

2.2 L'hyperthyroïdie

Au contraire, le métabolisme est, anormalement, stimulé: excitation, diarrhée, perte de poids, bouffées de chaleur, palpitation...
Les causes: certaines maladies auto-immunes(dont Basedow), certains virus(CMV...), une dégénérescence d'une grosse thyroïde(personne âgée), une prise volontaire d'hormones thyroïdiennes(pour maigrir...), cancer de la thyroïde...
Le traitement consiste à freiner l'activité de la thyroïde par un médicament.
L'hyperthyroïdie est plus grave que l'hypothyroïdie car l'hyperthyroïdie peut provoquer des troubles cardiaques et oculaires graves.

3. La hijama

3.1 Comment ça marche?

- la hijama permet de réguler la synthèse de TSH par l'hypophyse et donc de réguler la synthèse des hormones thyroïdiennes.

- la hijama permet une épuration, à travers le réseau capillaire, de substances excédantes gênant le bon fonctionnement de la thyroïde.

- la hijama améliore la vascularisation de la thyroïde par son effet circulatoire. Ceci a pour conséquence de favoriser l'absorption d'iode par les cellules thyroïdiennes.

- la hijama permet de désolidariser les anticorps anti-thyroperoxydase(anti-TPO) et anti-TSH de leur sites de fixation. Ces anti-corps sont responsables des formes auto-immunes des maladies thyroïdiennes(Basedow, Hashimoto). Cette action de la hijama permet à la thyroïde de maintenir sa production d'hormones(en se désolidarisant des anti-TPO) et de toujours bénéficier du contrôle de l'hypophyse(en se désolidarisant des anti-TSH).

3.2 Où placer les ventouses?

Les points sont:

- en regard de l'épine de la 7e vertèbre cervicale(n°1, al kahil). Ce point est habituellement appelé "Hormon pump" car son effet régulateur sur la fabrication d'hormones est connu.

- le point n°55 est aussi conseillé. En fait, ce point se trouve 3cm en dessous du n°1 donc si vous prenez une ventouse de plus de 3cm de diamètre alors cette ventouse couvrira à la fois les points 1 et 55.

- les points n°43 et n°44(al akhda'ayn), leurs actions sur les maladies de la face et de la gorge en font une localisation exemplaire.

- les points n°41 et n°42 sont aussi possibles, à la base de la nuque de part et d'autre( à gauche et à droite de l'axe du crâne).

Les différents points énumérés sont à traiter par une hijama humide, mensuelle.

Ensuite, il est possible(mais non nécessaire dans un premier temps) d'entretenir l'effet de la hijama humide par une hijama sèche, hebdomadaire, au niveau des membres atteints.


3.3 Hijama et médicaments?

- dans le cas de l'hypothyroïdie, il est possible d'essayer la hijama d'abord puis de compléter si besoin avec un traitement de substitution(hormones thyroïdiennes).

- dans le cas de l'hyperthyroïdie, il est nécessaire d'associer hijama et traitement médicamenteux d'emblée car les risques cardio-vasculaires sont importants.

- les effets attendus sont généralement observés dès la 2e séance mais cela peut prendre jusqu'à 6 séances.

- il faut 6 à 8 semaines à la thyroïde pour normaliser son activité, il est donc inutile de faire une hijama tous les mois mais plutôt tous les 1.5 à 2 mois en privilégiant les meilleurs jours: 17, 19 et 21 du mois lunaire.
Il est rapporté de Abou Hourayra(qu'Allah soit satisafit de lui) que le prophète(prières et salutations d'Allah sur lui) a dit: "Quiconque fait la hijama le 17e, le 19e ou le 21e, cela est une guérison contre tous les maux". Voir As-sahiha(n°622).

source = http://www.maherr.com/t20193-hijama-et-probleme-de-thyroide