df

home1_186x186

La hijama (Saignée) est une méthode thérapeutique prophétique qui consiste à réaliser des incisions épidermiques superficielles (sur la peau) à des point bien précis du corps humains et à y appliquer des ventouses afin d'aspirer le sang impur (par l'intérmédiaire d'un appareil faisant le vide et facilitant ainsi l'évacuation du sang impur.

 

Les bienfaits du Hijama (saignée)

La hijama peut guérir plus de 200 maladies par la permission d'ALLAH :

Parmi ces maladies :

* douleur du dos
* maux de tête
* les crises épileptiques
* maladies du coeur
* impuissance
* faiblesse du corps
* cancer
* diabète
* et pleins d'autres encore.

1) Analyses du sang de la hijama :
L’examen du sang résultant de la saignée par ventouses a révélé que la majorité des globules rouges sont vieux et d’autres ont un aspect anormal. Et le taux des globules blancs limité à 10 % par rapport au sang d’origine veineuse.

2) Le taux de l’interféron augmente après la saignée :
Le professeur français Cantel a relevé que la capacité des globules blancs à produire de l’interféron est multipliée par 10 après une hijama. Ceci veut dire qu’il y a un renforcement de l’immunité contre les maladies et les infections. Par ailleurs, l’interféron synthétique est utilisé pour traiter l’hépatite C et le sida. Il a été prouvé également que le taux de globules blancs augmente après la saignée par ventouses. Ceci permet d’affirmer que la moelle osseuse devient plus active (retrouve son activité normale). Comme si cette moelle s’est débarrassée de ce qui entravait son fonctionnement normal après s’être débarrassée des impuretés contenues dans le sang de la hijama.

3) La théorie du sang anormal agressif :
Le médecin japonais Kaukuroiwa a déduit que ce sont les impuretés sanguines qui sont la cause des maladies dont la saignée par ventouses assure la guérison puisqu’elle en débarrasse le corps.
A cet égard le Prophète (Salut et Bénédiction soit sur lui) a, depuis des siècles, dit : « La hijama est une médication de tout mal causé par un sang anormal agressif/plein d’impureté ». (Attermizi détenu d’Anas) Le sang devient anormal et agressif donc impur lorsque le nombre de globules rouges vieillis et anormaux augmente, les résidus y élisent domicile et les sédiments chimiques de médicaments font parti de sa constitution. Ce qui le rend coagule, collant, gluant et foncé.
Et dans ce cas, on est en présence d’une sorte d’hyperémie. Le sang circule difficilement dans le corps humain. Par ailleurs, le foie et la rate sont de plus en plus sollicités à éliminer ces impuretés, mais malheureusement ces organes (la foie et la rate) souffrent et ne suffisent plus pour éliminer tous les impuretés du sang.

Au fil des années, les sédiments se cumulent dans différentes parties du corps (surtout les vaisseaux) d’où l’apparition de maladies diverses.
Lorsqu’on se débarrasse des impuretés (globules rouges vieillis et anormaux, sédiment…) par la saignée, le sang devenu pur et mieux oxygéné circule normalement dans le corps humain. De ce fait, les différents organes jouent pleinement leur rôle et ont un meilleur rendement.
Si on examine la théorie du « sang anormal et agressif » par rapport aux maladies cardiaques (tel l’infarctus, thrombose), on relève que le sang avec les impuretés qu’il contient, provoque des thromboses, accélérations de l’athérosclérose, augmentations de cholestérol etc. qui peuvent être à l’origine du rétrécissement des coronaires d’où les risques d’infarctus.
En ce qui concerne le reste des organes, on remarque qu’au fil du temps, un sang anormal et agressif diminue leurs capacités à accomplir le rôle qui leur est imparti comme il diminue la capacité immunitaire.

Par ailleurs, le corps ne peut plus résister aux facteurs cancérogènes (comme des produits chimiques agressifs, les rayons…) puisque le foie est en constante régression à assumer ses fonctions quant à l’intoxication par exemple et la rate perd de ses capacités.
Les globules blancs peinent aussi à défendre l’organisme des microbes et des cellules anormales. Tout ceci augmente le risque de cancer. Il y a comme une révolte dans l’organisme, d’où une multiplication anarchique des cellules…d’où le cancer.

Concernant le diabète :
La médecine contemporaine considère que la cause du diabète est une insuffisance de l’insuline émise dans le sang, qui est nécessaire pour le métabolisme des sucres.
En réalité, il y a une autre explication de l’origine du diabète. Ce dernier survient en raison d’une mauvaise irrigation sanguine, due à la présence d’impuretés (telles des cellules anormales, vieux globules rouges…). Ces impuretés forcent les cellules de l’organisme à libérer du glucose à taux élevé, afin d’améliorer l’activité des organes du corps.

En se basant sur la théorie du « sang anormal et agressif » la hijama, en éliminant les impuretés du sang, permet aux organes de fonctionner normalement avec un meilleur rendement, vu que la circulation n’est plus entravée.

source = http://roquia.com/